mardi 21 août 2007

Dieu vs Le Singe

Ce midi sur France Inter, l'émission "2000 ans d'histoire" a invité Gordon Goldin, auteur du livre Le Procès du singe, la Bible contre Darwin.


En résumé, le procès du singe est le petit nom donné à un procès-spectacle qui s'est déroulé en 1925 aux Etats-Unis, à Dayton, Tennessee plus exactement.






C'est en 1859 que Charles Darwin publie L'Origine des espèces (le titre complet pour les puristes : L'Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle, ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie, ouf). Bien que la théorie de l'évolution avait déjà commencé à faire son chemin ici ou là avant ce livre, par sa démonstration brillante du mécanisme de la sélection naturelle, Darwin cristallise les protestations. Elles viennent de tous les bords : l'Eglise bien sûr (anglicane ou catholique, les évêques partent en croisade, le pape bulle tant qu'il peut, etc.) mais aussi des scientifiques. Je me souviens avoir lu un livre de Pierre Kropotkine

(on admire la barbe, s'il vous plaît, il s'est donné assez de mal !), biologiste et géographe russe, qui, en bon anarchiste, démontre que L'Entraide est un facteur déterminant dans la sélection naturelle.


Bref, pour en revenir au procès du singe, en 1925, l'Etat du Tennessee promulgue le "Bulter Act", une loi qui interdit d'enseigner "une théorie qui nie la Création divine de l'homme telle qu'elle est enseignée dans la Bible et qui prétend que l'homme descend d'un ordre inférieur d'animaux". Suivez mon regard...


Cette loi gène les libéraux-progressistes américains qui vont essayer de la faire casser. C'est à dire qu'aux États-Unis, si un citoyen se fait arrêter pour avoir violé une loi, il peut apparemment demander à ce qu'un magistrat examine si celle-ci est constitutionnelle ou non et l'affaire peut alors remonter jusqu'à la Cour suprême, qui a le pouvoir de casser la loi.


Donc, ces libéraux-progressistes vont trouver un enseignant qui accepte de jouer le jeu. C'est ainsi que John Thomas Scopes, professeur de sciences naturelles, rentre dans l'histoire. Il prononce le nom de Darwin devant les chères têtes blondes, et un complice alerte immédiatement les autorités, quel scandale, mon propre fils, etc.


Et c'est là que le procès de Scopes débute. Dans l'atmosphère de l'époque, la petite ville de Dayton voit affluer beaucoup de monde, des journalistes, etc. Il paraît même que ce sera le premier procès radiodiffusé de l'histoire...


Bon, finalement, les débats à l'audience s'avèrent assez décevants, car ils tournent plutôt autour de savoir si oui ou non l'enseignant Scopes a parlé de l'évolutionnisme à ses élèves, alors que le public s'attendait évidement à que l'on parle du fond de l'affaire, à savoir : "Dieu ou le singe".


Au final, Scopes fut condamné à une petite amende pour avoir effectivement dispensé l'enseignement honni.


Ce qui m'a donné envie d'écrire cette note, c'est un passage du procès, resté célèbre, qui voit l'avocat de la défense, Darrow, appeler comme témoin son "adversaire", le procureur Bryan. Procédure plutôt inhabituelle... Bryan aurait pu refuser, mais Darrow l'appelle en tant qu'expert de la Bible, ce qui doit certainement flatter son ego et lui donner envie d'en remontrer à cet avocat réputé "gauchiste".


S'en suit un interrogatoire serré sur le contenu de la Bible, sur le mode :


- reconnaissez-vous qu'il est écrit dans la Bible que tous les animaux qui ne sont pas montés sur l'arche de Noé sont morts noyés ?


- oui.


- même les poissons ??





- reconnaissez-vous qu'Adam et Eve étaient les deux premiers hommes, seuls sur terre ?


- oui.


- alors où leur fils Cain a-t-il bien pu trouver sa femme ?





et la petite dernière, qui fit scandale :


- reconnaissez-vous qu'il est écrit dans la Bible que le soleil fut créé le 4° jour ?


- oui.


- alors comment y a-t-il pu y avoir des jours de 24 h avant la création du soleil ?


- ...


Finalement, Bryan aurait reconnu que le terme "jour" est peut-être à prendre dans un sens métaphorique, c'est à dire qu'il peut s'agir de périodes, parfois même de longues périodes de milliers d'années, pourquoi pas ? C'est à dire au final que le prêcheur ultracroyant a reconnu qu'il ne faut pas prendre la Bible à la lettre...


Même si le procès fut perdu concrètement pour la défense (la loi n'a été abrogée qu'en 1967), on considère que Darrow a gagné le procès, notamment grâce à cet échange.





Ca m'a rappelé les débats que j'avais eu avec un ami maintenant lointain lorsque j'avais découvert les 12 preuves de l'inexistence de Dieu par l'anarchiste Sébastien Faure. Cet ami me disait que cela ne sert à rien de discuter pied à pied sur le terrain des croyances mêmes avec les croyants. Il pensait que cela ne pouvait donner qu'un débat stérile, pour lui, pour combattre les croyances absurdes, il fallait remonter à l'origine du besoin de la croyance et que c'était là qu'il fallait se battre.


Il avait certainement raison, n'empêche, le débat Darrow-Bryan, moi, ça m'a bien fait rigoler...

(pour ceux qui veulent tout savoir sur ce procès, c'est par ici et c'est en anglais...)

7 commentaires:

augenblick a dit…

L'émission s'appelle 2000 ans d'histoire ?! Arf...
(Hé hé, youpi, ni dieu ni maître :)

louise miches a dit…

ah ouais, joli, j'avais pas tilté...

Zacharias Galouzeau de Moussaoui a dit…

Je suis infoutu de retrouver un lien sur reddit, qui parle de la tournée de promotion d'un best seller athéiste aux état unis, mais apparement ca devient à la mode là bas!

Toujours est il que puisqu'on parle de ca : voici un charmant petit tract qui date un peu, dont l'utilité est discutable, mais qui fait un bien fou à distribuer!

louise miches a dit…

et je suppose que tu t'amuses à distribuer ça le dimanche à la sortie de Saint Nicolas du Chardonnet...
personne n'a jamais essayé de te noyer dans le bénitier ?

louise miches a dit…

et puis cela dit, G. W. Bush s'est récemment prononcé pour l'introduction de l'enseignement du créationnisme à l'école...

Zacharias Galouzeau de Moussaoui a dit…

Récement... genre il y a 7 ans?

Non j'ai distribué ca juste une fois en tant que contre manif à moi tout seul. Cela dit quand je suis un peu moins énervé ca m'arrive d'en laisser dans les églises.

Je recommande de manière extrèmement hot la lecture du site suivant : http://www.besse.at/sms/evolutn.html qui donne un point de vu impartial sur la question.

Fried a dit…

Sacré Bryan, faut toujours qu'il fasse le malin.