mardi 7 août 2007

tabagisme




Je n'aime pas du tout ce mot, qui sonne à mes oreilles comme une idéologie (le capitalisme, par exemple), une maladie (comme le mongolisme)...

Je trouve ce néologisme médiatique particulièrement laid.

ça donne envie de lutter ! par exemple en diffusant cette petite vidéo (fumer tue, ne pas fumer aussi apparement...)

Et puis finalement, pour ceux que ça intéresse :


le suffixe -isme en français peut être la marque de trois sens :

- une doctrine politique, une notion économique ou un mouvement artistique (ce qui est effectivement l'origine étymologique de ce suffixe, qui vient du latin -ismus et qui s'est diffusé ensuite à d'autres domaines)

communisme, libéralisme, fauvisme

- un comportement, une attitude :

égoïsme, altruisme

- voire un mot en rapport avec le développement de la langue :

régionalisme, néologisme



Donc finalement, ça colle :


- le "tabagisme" peut être une doctrine politique intéressante, dans la troisième guerre mondiale qui se prépare entre fumeurs et non fumeurs


- le tabagisme est aussi une notion économique : mes enfants, avec toutes ces taxes, on fait tourner une bonne partie de la Sécu !


- un mouvement artistique : voyez tout ce que Gandalf est cap' de faire avec ses ronds de fumée...


- un comportement : ah les fameux balcons fumeurs lors des soirées, où c'est toujours plus intéressant qu'à l'intérieur...


- donc, je vote bravo les journalistes, ce néologisme a contribué à développer la langue...



J'ai trouvé une étude sur la création du néologisme "libertaire", c'est ici pour ceux que ça intéresse, à étudier pendant le mois d'août.
Un jour il faudra fixer une bonne fois pour toutes la différence entre anarchiste et libertaire...
Un billet à venir ?

1 commentaire:

Fried a dit…

Oh mais y'a pire que "tabagisme", y'a "tabagisme passif".