mercredi 4 février 2009

Il est des nôtres !


Bon, un peu de littérature...

Je me suis rendue compte que je devais une citation à Xuc, pour sa contestée victoire à notre énigme mathématique.

Je viens de finir Le Capitaine Fracasse, de Théophile Gautier. Un livre que j'ai trouvé assez ardu, par ailleurs : un vocabulaire très soutenu, des descriptions interminables, qui portent une histoire genre 'cape et épée' qui peut en passionner certains, mais qui pour ma part me laissait indifférente (ah ces histoires de vengeance, d'amour impossible, etc.). En revanche, le style de l'auteur est magique : son sens du rythme, ses images, métaphores et comparaisons inédites, saugrenues mais tellement justes et poétiques ! Et des dialogues brillants !

Bref, résumé des épisodes précédents : le Héros, le Baron de Sigognac, dernier représentant d'une glorieuse famille, mais complètement ruinée, pourrissait dans son château délabré. Une troupe de comédiens ambulants vient à passer, une comédienne est jolie (et complètement nunuche) et hop ! voilà le baron intronisé Capitaine Fracasse. Il part sur les routes avec eux, en dépit du fait que c'est trop la honte pour un baron. Lors d'une représentation, il voit dans la salle une baronne pimbêche de ses voisines dont il était plus ou moins amoureux, avant. L'a-t-elle reconnu ? A-t-il sali le nom de Sigognac à jamais ?
De retour dans la coulisse, il est au bord du malaise. Blazius lui propose du vin, mais Sigognac ne veut que de l'eau :

"Condamnable régime, dit le Pédant, grave erreur diététique ; l'eau ne convient qu'aux grenouilles, poissons et sarcelles, nullement aux humains ; en bonne pharmacie, on devrait écrire sur les carafes : 'Remède pour usage externe.' Je mourrais subitement tout vif si j'avalais une goutte de cette humidité fade."

Mes amitiés à vos jugulaires, vos roberts et vos bidous...
Et au boulot !

2 commentaires:

Mylène a dit…

Bon résumé, ça donne envie de le lire :)

louise miches a dit…

Méfie-toi, "Farmer", ce n'est pas un résumé très académique !