vendredi 1 octobre 2010

L'homme qui mouchait une photocopieuse à vingt mètres sans utiliser la magie

Un soir de désoeuvrement, je matouillais une petite série, The Dresden Files, en me disant que ce n'était pas de la grande série mais qu'il y avait du potentiel. En apprenant que c'était adapté d'une série de bouquins, je note l'info dans un coin de ma tête, jetant un regard désespéré à ma PAL auto-extensible. 
Puis lors du livraswap de livraddict, je cherchais un livre à offrir à Mam'zelle Bulle pour lui faire découvrir la féérie, un livre qui soit à la fois de la fantasy et à la fois autre chose... J'ai arrêté mon choix sur Les Dossiers Dresden, pour le côté roman policier. 
Une lecture commune plus tard, et me voici à devoir écrire un avis...
L'action se déroule à Chicago, comme dans toutes les bonnes histoires policières. Nous suivons, en focalisation interne, les pérégrinations d'un détective privé, fauché comme de juste, et légèrement désabusé. L'idée rigolote, c'est de faire de ce privé un magicien, qui aide la police de Chicago pour arrondir ses fins de mois lorsqu'elle est confrontée à des forces qu'elle refuse d'appréhender ou de comprendre. 
Un personnage humain et sympathique, avec son humour et ses petites faiblesses, une idée de base plutôt originale mais qui salue le genre avec de nombreuses références, ce n'était pas une lecture désagréable. 
Mais tout de même un peu frustrante. 
A l'inverse de la série, je serais tentée de dire : il y a du potentiel, mais ce n'est pas un grand bouquin. La lecture en est trop rapide, peu approfondie. Le style est parfois pénible (phrases courtes, accroches au début et à la fin de chaque chapitre). J'en veux un peu à l'auteur car s'il s'était pris la tête un peu plus longtemps, il aurait pu nous offrir quelque chose de vraiment intéressant, en approfondissant plus à la fois l'enquête policière (mettre du suspense, du rebondissement : tous les auteurs savent faire ça, non ?) et le "background" de la magie et de l'histoire personnelle de Harry. 
(un peu justement comme la saga éponyme...)
Je vais me laisser tenter par le tome 2 (car franchement, ce n'est pas une lecture qui demande beaucoup de temps !) mais si je ne sens pas la série décoller, ce sera le dernier...

Voici les avis de mes co-participants livraddictiens :
 Phooka : une histoire très bien dosée, rien à désirer de plus (sauf la suite !)
Frankie : prête pour une LC sur le tome 2 ! 
Penelope : un excellent moment de détente avec un personnage principal attachant 
Galleane : un peu faiblard tout de même. 
Yumiko : inscrite au fanclub des personnages ronchons ! 
blueverbena : accorde une tournée de pizza pour remercier Jim Butcher d'avoir créé un excellent univers 
Taylor : qui cherche à tenter le lecteur avec de poétiques citations extraites du bouquin... 
latite06 : à court d'adjectifs en "ant" pour décrire le charme de Harry !

7 commentaires:

Phooka a dit…

Je pense qu'il faut prendre ce livre pour ce que c'est, c'est - à -dire (à mon avis! ;)), un moment de détente agréable!
je suis d'accord ce n'est pas profond. Avec ce concept on aura pu faire bien mieux, mais c'est une lecture facile, agréable et qui détend et parfois ça fait du bien! :))

Frankie a dit…

J'ai bien aimé mais c'est vrai que l'enquête est plutôt légère et qu'on va dire que ce tome 1 n'est qu'une mise en bouche !

Yumiko a dit…

Je cherchais justement une bonne lecture détente sans prise de tête. Du coup, j'ai beaucoup aimé ce livre. Je me réjouis de découvrir le tome 2.

Galleane a dit…

Je pense la même chose, ce n'est pas fantastique et trop survolé à mon goût. Si je lis le tome 2 et que rien n'a évolué ce sera le fin de la série pour moi aussi.

Penelope a dit…

Il est certain que Jim Butcher aurait pu améliorer son intrigue, mais le personnage de Harry sauve bien la mise.

Mamzelle Bulle a dit…

Merci de m'avoir fait découvrir ce livre. Tput comme toi, je me laisserais tenter par le 2 qui a intérêt à approfondir quelques aspects de l'histoire pour espérer que je poursuive la série!

Lexounet a dit…

C'est clair, comme le dis Phooka, il faut partir sur une base de détente. Moi aussi j'ai souligné la légèreté de l'histoire mais c'est le but.