mercredi 10 octobre 2007

ouverture facile

Nous sommes tous d'accord sur le fait que lorsqu'il y a marqué "ouverture facile" sur les emballages de nos produits, c'est justement qu'il faut se méfier. En général, ça se termine à la paire de ciseaux ou au couteau.
Ce court-métrage date d'avant l'invention de l'ouverture facile, c'est vous dire :

"Essai d'ouverture", par Luc Moullet



6 commentaires:

renata a dit…

je me bats à chaque fois contre des boîtes de thon.

louise miches a dit…

Alors, la boîte de thon, voici la marche à suivre :
Il te faut d'abord amorcer le mécanisme de soulèvement de la languette avec un objet dur (genre fourchette ou couteau). Surtout pas avec l'ongle, sinon tu te l'arraches.
Ensuite, après avoir entendu un premier "clic", tu peux glisser une partie de ton doigt dessous pour décoller la languette complètement et la mettre à la verticale.
Ne reste plus qu'à prier pour que tu aies le doigt assez fin pour le glisser dans le trou de la languette et tirer vers toi tout en maintenant fermement la boîte.
C'est à ce moment-là que tu te dis : merde ! j'aurais dû me mettre au-dessus de l'évier car le jus de thon te coule dans la manche...
Penses-y la prochaine fois et bon appétit !

augenblick a dit…

Le kung fu a changé ma vie ;-)
(et celle de mes voisins)

louise miches a dit…

Arf !!
Je t'imagine très bien commencer ton entraînement en faisant la cuisine... !

draleuq a dit…

n'importe quoi ! ;)

louise miches a dit…

Oui, mais c'est du grand n'importe quoi.
Il y a n'importe quoi et n'importe quoi.
Discussion déjà amorcée à propos des nanars, d'ailleurs.