samedi 29 novembre 2008

REP, Lévy-Strauss...

Toi dont l'oeuvre a changé le cours de l'histoire, toi donc la rigueur intellectuelle...
Pardon ?
Il n'est pas mort ?... Oups...
Pourtant, il est publié dans la Pléiade, il a son ampithéâtre au quai Branly, sa bio dans tous les journaux...
Ca sent le sapin, non ?

Les médias aiment tant les commémorations qui permettent d'évoquer un homme (ou un événement) en restant soigneusement en surface, qu'ils commencent déjà du vivant de l'auteur.

Foutez-lui la paix, au vieux, et relisez ses bouquins plutôt. C'est pas pour rien qu'il les a écrits.

2 commentaires:

BT a dit…

Grâce au structuralisme d'un tenancier de cybertitude cafetière je peux t'annoncer que je vais retrouver mon tel ce soir puisque je l'ai oublié chez des amis dans la précipitation d'un we délicieux et nomade. Patience donc, chère Nuisette.

louise miches a dit…

D'accord...
Mais tu sais, je n'étais pas impatiente spécialement ! Tu voulais me demander un renseignement, j'étais juste pressée de te rendre service.